Descente du Baudan Baou : canyoning dans les gorges du Verdon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Grand Canyon

 

Vers une journée canyoning dans les Gorges du Verdon

Aujourd’hui est un jour différent. Ayant déménagé il y a deux semaines dans le Verdon à Gréoux-les-Bains, je vais enfin pouvoir faire l’expérience de ses fameuses Gorges dans le cadre d’une journée de canyoning à un peu plus d’une heure de route de mon nouveau lieu de résidence. Ayant étudié un an dans le Colorado il y a quelques années, j’ai hâte de pouvoir retrouver les sensations qu’offre ce genre de paysages hauts en couleurs et en reliefs. 

 

Gorges du Verdon

L’arrivée au point de rendez-vous canyoning dans le Verdon

En vacances pour quelques jours dans la région, ma mère me dépose à l’Auberge des Crêtes à quelques minutes en voiture de La-Palud-sur-Verdon. Il est 9h45 et j’y rencontre ma monitrice Ondine (Les Verdoniens), ainsi que le groupe de neuf personnes avec lequel je m’apprête à entreprendre la descente du canyon du Baudan Baou aujourd’hui. J’ai déjà un peu pratiqué l’escalade ; le canyoning restera cependant une première pour moi tout à l’heure. 

“Voici votre combinaison néoprène, votre casque, votre baudrier, votre sac, votre sac étanche et vos chaussures de marche. N’oubliez pas votre repas du midi et votre maillot de bain.” 

Pleinement équipés, il est temps de partir pour notre point de départ. 

La-Palud-sur-Verdon

Le point de départ de l’excursion canyoning dans les Gorges du Verdon

“Julia et Baptiste, vous prenez Jade en voiture ?” Julia et Baptiste passent une semaine de vacances dans le Verdon. Ils ont décidé de boucler leur séjour sportivement avant de repartir le lendemain matin pour Dijon. Ayant à peine eu le temps de me parler de ses origines polonaises et de son installation en tant que peintre en France il y a neuf ans, Julia sort très vite de la voiture pour prévenir le reste du groupe qu’elle a calé. Presque instantanément, quatre personnes se trouvent déjà derrière la voiture pour la pousser. Nous ne pouvons pas nous permettre d’être en retard à notre point de départ. 

“On enfile les baudriers, on met les casques et c’est parti !” Montés en altitude grâce aux différentes voitures, nous avons pu profiter des magnifiques paysages des gorges du Verdon. Il s’agit cependant désormais de tout redescendre, à pied, pour rejoindre la rivière.

Matériel canyoning

Marche introductive …

“Attachez vos mousquetons ensemble en haut du baudrier pour ne pas qu’ils se cognent contre vos cuisses en permanence …” Cela est en effet très désagréable. Actuellement lancés dans une marche rapide de vingt minutes en descente tels des bouquetins, nous essayons de ne pas glisser entre les nombreuses pierres. Le chemin est très étroit et le soleil nous éblouit. 

“Julia et Baptiste ?! Vous m’entendez ?!” Nous ne les avons pas vu depuis plusieurs minutes. Pas de réponse. “Julia ?! Baptiste ?!” Nous les attendons un peu en discutant avec Ondine qui nous explique que la descente en rappel va bientôt commencer. En regardant devant nous, nous concluons en effet rapidement que nous ne pourrons pas prendre les prochains rochers en glissant sur les fesses.  

Canyoning Gorges du Verdon

Quelques idées d’activités à faire dans le Verdon lors de votre séjour :

Voici quelques idées d’activités à réserver avant ou après votre descente du canyon du Baudan Baou.
Descendre le Grand Canyon en Packraft avec Antoine
Réserver le tour du lac en vélo électrique
– Réserver une soirée astronomie au bord du lac de Sainte-Croix et dormir sur place
– Voir le film Verdon Secret en 3D sur écran géant
– La randonnée aquatique dans le grand canyon
Pour connaitre toutes les activités disponibles aux dates de votre séjour consultez notre moteur de recherche par dates et activités.

 

Les descentes en rappel

Première descente test de seulement 7 mètres pour se rafraîchir la mémoire. Cela est plutôt facile, nous sommes encerclés par des pierres et des arbres nous donnant l’impression d’être protégés du vide. Chacun s’en sort très bien et s’amuse, même Julia dont les douleurs au genou gauche la ralentissent depuis le début de notre excursion. 

Nous poursuivons ensuite notre marche. Cette fois, nous sommes à plat. Cela n’est en rien plus évident que le début du chemin en fort dénivelé. En effet, de nombreux hauts rochers blancs jalonnent notre route ; ils glissent comme un sol de bowling. Il s’agit donc pendant une vingtaine de minutes d’alterner très fréquemment entre glissades toboggans sur les fesses d’une part, et descentes à la corde d’autre part. 

Choc. La deuxième descente en rappel s’avère un peu plus impressionnante. Haute de 17m, notre dos et dans le vide du début à la fin, nos jambes totalement perpendiculaires à la paroi. A mi-chemin, un grand renfoncement. Il s’agit de sautiller doucement vers son intérieur pour ne pas perdre le contrôle et maintenir sa position. Echec. Je m’agrippe fermement à la corde sans laquelle je tombe dans le vide et me repositionne correctement pour terminer tranquillement ma descente. 

Descente en rappel

La pause pique-nique

Après quelques minutes de marche à plat, nous atteignons enfin le Verdon. Il fait très chaud et nous n’avons qu’une envie : plonger dans l’eau froide. Mais avant cela, il faut reprendre des forces. Nous pique-niquons dans un cadre extraordinaire entre la paroi, les arbres immenses et le vert jade de la rivière. 

“Voici venu le moment le plus délicat de la journée.” Enfiler sa combinaison … Car l’eau est froide, mais peut-être un peu trop. “Il faut donc commencer par les chaussettes.” Ensuite, enfiler la partie une pièce nous engluant des chevilles jusqu’au cou. Par-dessus, mettre la veste pour recouvrir nos bras jusqu’aux poignets, en la passant d’abord par la jambe droite … Remettre le casque et le baudrier, ainsi que les sacs sur le dos. “Prenez vos précautions avant de la porter car je ne veux pas passer trois semaines à les désinfecter !” nous répète-t-on à plusieurs reprises ! Après plus de dix minutes de tortillements intenses, nous avons chaud. Moulés au plus près du corps, nous ne demandons qu’à nous jeter à l’eau. Au plus vite. 

Canyon Haut Verdon

Après-midi canyoning : cascades, sauts, toboggans, siphon et nage ! 

Nous ne croyons pas si bien dire. Après quelques pas seulement dans l’eau glaciale, découvrons-nous déjà une cascade … “Assieds-toi en haut de la cascade. Retourne-toi sur la pierre comme si tu lui faisais un câlin, tiens-toi à la corde et descends ensuite en suivant le courant.” Je ne fais pas la maline. Le courant est extrêmement fort. Au milieu de la cascade, Ondine secoue la corde de toutes ses forces pour que je me jette à l’eau. La tête sous l’eau, je ne contrôle plus rien. Les rapides m’emportent un peu plus loin. Je me retourne vers Ondine que je vois rire à pleins poumons. La regardant les pouces en l’air, je lui souris en retour. 

Nous continuons notre chemin dans la rivière en nous laissant porter par les rapides. Puis, nous rencontrons un siphon aspirant. Fin prête, je m’étends comme une tige bras en l’air – jambes tendues. Je traverse une pierre trouée, ronde et très étroite en me laissant complètement aller dans le courant dont je ne pourrais jamais résister à la force infernale. Je bois une très grande tasse et récupère mon sac que Pierre me balance de sa hauteur avant de s’engouffrer à son tour dans le siphon. 

Après la cascade, les rapides et le siphon vient le moment du premier saut. A 5 mètres de haut, il est nécessaire de bien viser l’endroit précis du plongeon, en vue de ne pas se prendre l’un des rochers alentours. Ondine y lance un petit caillou que l’on doit suivre dès son top départ pour nous aider. “Top ! C’est parti.” Il est également possible de descendre la cascade en rappel, ce que je choisis de faire car je sais que j’ai le dos fragile. J’accroche donc les mousquetons de mon baudrier à la corde déjà présente sur la paroi et descends sur quelques mètres le visage en permanence aspergé d’eau ! 

 

Pendant le reste de l’après-midi, nous alternons donc entre cascades, sauts et siphon en nous adaptant aux réalités de la rivière. L’expérience canyoning dans les gorges du Verdon est exaltante, les paysages splendides. Nous ne croisons personne

Canyoning

Un cadre exceptionnel

Tout à coup, la rivière se calme. Nous marchons donc désormais les pieds dans l’eau, à la cheville. Ondine en profite pour nous montrer les larves sous les pierres et nous expliquer le cycle de la vie de certains insectes éphémères passant d’abord des années sous l’eau avant de ne vivre seulement quelques jours à l’air libre. 

 

Nous poursuivons notre marche, au sec. La fin de la journée approchant, nous nous éloignons du Verdon. Trempés et fatigués, nous sommes cela dit ravis de pouvoir admirer les fleurs sauvages des champs alentours et la beauté intense d’un cadre exceptionnel. Nous passons même à côté d’une trace de patte de loup.

Lac de Sainte-Croix

Le grand toboggan final !

Puis, nous terminons notre journée en apothéose. Nous nous trouvons désormais au sommet d’un toboggan de courants d’eau de 10m de haut sous un pont. Les bras croisés sur la poitrine, je me laisse glisser à toute vitesse pendant plusieurs secondes la tête sous l’eau, jusqu’à atterrir très brusquement dans une eau totalement plate. Je remonte le chemin escarpé pour refaire un tour, encore et encore. Je veux profiter de la dernière étape de notre aventure canyoning dans les gorges du Verdon comme pour la prolonger. 

Toboggan cascade

Mais sonne quand même la fin de la récréation. Nous quittons le grand toboggan, atteignons le van d’Ondine, passons de nouveau dix longues minutes à se battre contre nos combinaisons trempées et ultra-collantes en vue d’essayer de parvenir à les retirer. 

Une fois cette grande mission accomplie, Ondine conduit trois personnes du groupe à notre point de départ initial. En attendant, les autres se reposent, se sèchent et boivent de l’eau. Les trois conducteurs reviennent quarante-cinq minutes plus tard avec leur propre voiture pour récupérer leurs divers acolytes. 

De mon côté, Ondine me ramène à La-Palud-sur-Verdon où je vais passer la nuit. Entre temps, je l’aide à nettoyer le matériel de canyoning au pied d’une tente militaire prévue à cet effet, non loin de l’Auberge des Crêtes …

tente militaire matériel canyoning

 

EXCEPTIONNEL ! DECOUVREZ le film Verdon Secret EN PLEIN AIR

Accrochez-vous à vos fauteuils pour explorer le Verdon « secret » ! Suivez Hidalgo et Clara au cœur du Grand Canyon du Verdon, entre randonnée, canoë-kayak, escalade et spéléologie. 

 

Plongez-vous dans la beauté sauvage des Gorges, découvrez des sites inaccessibles  à travers un récit d’aventures haletant et des images à couper le souffle sur écran géant !

 

Utilisez le code VERDON2020 pour économiser 3€ sur votre place !

Comment réserver en ligne?

Pour connaitre les disponibilités des différentes activités, voir les photos et réserver en ligne, rendez-vous sur cette page.
Pour toute question concernant votre réservation, consultez notre FAQ ou encore le “chat”qui répond en quelques minutes.